Article suivant Article précédent

Il y a beaucoup de malades du sida en Île-de-France.

Il y a aussi beaucoup de personnes qui portent le virus mais qui ne sont pas malades.

Ces personnes peuvent contaminer d’autres personnes.

On les appelle des séropositifs.

La Région veut arrêter les contaminations.

Elle s’est engagée à suivre un programme que l’Organisation des Nations unies propose au monde entier.

Ce programme s’appelle « Pour une Île-de-France sans sida ».

Il a 3 objectifs :

  • 9 personnes sur 10 doivent connaître leur maladie,
  • 9 personnes sur 10 doivent recevoir un traitement,
  • 9 personnes sur 10 doivent voir leur virus disparaître.

Ce programme est nouveau, mais la Région est engagée depuis longtemps contre le sida.

En 1988, la Région a créé le Centre régional d’information et de prévention du sida en Île-de-France.

Ce centre informe des professionnels comme les infirmières, qui travaillent auprès des jeunes.

Il informe sur les nouveaux moyens de prévention (c’est-à-dire sur les moyens d’empêcher les contaminations).

La Région donne aussi de l’argent à l’association Solidarité Sida depuis 18 ans.

Cette association organise le festival de musique Solidays.

Ce festival propose des concerts et des stands pour s’informer sur le sida.

Enfin, la Région aide d’autres associations de lutte contre le sida comme :

  • Sol en Si, qui sensibilise les jeunes,
  • Dessine-moi un mouton, qui accompagne des jeunes de 14 à 25 ans qui ont le sida.

Voir l'article original.

Le texte que vous venez de lire est une transcription réalisée avec Richard Escat, Sarah Gaudin, Victoria Lardet, Guillaume Lecardonnel et Romain Rengard (ESAT La Roseraie et Les Courlis d’Avenir APEI).

Photo d’une prise de sang. Photo du festival Solidays prise par Hugues-Marie Duclos.